القائمة الرئيسية

الصفحات

Le Maroc reproche à l'Allemagne d'être exclue de la "conférence de Berlin".

Le Maroc reproche à l'Allemagne d'être exclue de la "conférence de Berlin".

Le Maroc reproche à l'Allemagne d'être exclue de la "conférence de Berlin".


 Aujourd'hui, samedi, le Royaume du Maroc s'est déclaré surpris d'être exclu de la conférence qui se tiendra dimanche à Berlin, en Allemagne, sur la Libye.

 "Le Royaume du Maroc a toujours été au premier plan des efforts internationaux pour régler la crise libyenne", a indiqué un communiqué au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.

 "Le Royaume du Maroc ne comprend pas les critères ou les motifs qui ont dicté le choix des pays participant à cette réunion", a-t-il ajouté.

 Il a souligné que "le pays hôte de cette conférence, qui est loin de la région et des ramifications de la crise libyenne, ne peut pas la transformer en un outil pour faire avancer ses intérêts nationaux".

 Berlin accueillera demain une conférence sur la Libye, après les récents pourparlers entre la Libye et la Libye à Moscou, en présence de représentants de la Fédération de Russie et de la Turquie.

 Le président russe Vladimir Poutine et le turc Recep Tayyip Erdogan assisteront à la conférence. Le Premier ministre du gouvernement Al-Wefaq, Fayez al-Sarraj, et le commandant de l'armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Hifter, ont également reçu des représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l'Égypte, des Nations Unies, de l'Union européenne, de l'Union africaine et de la Ligue des États arabes.  , Une invitation à assister à la conférence.